Mettez-vous à la Gym sexuelle !

Voici une alternative séduisante aux fitness surbondés et aux joggings épuisants… c’est décidé, je me mets à la gym sexuelle!

Bon, pas de panique, il n’y a rien de bien salace dans tout ça… il s’agit juste de muscler son périnée. Le périnée, ce n’est pas un muscle, mais un ensemble de muscles tendus entre quatre points: le pubis, le sacrum et les deux os du bassin. On appelle cela le plancher périnéal.

Chez les hommes, comme chez les femmes, plus ils sont puissants, mieux la sexualité fonctionne et meilleures sont les sensations!

Cette gym peut se pratiquer seul(e) ou accompagné(e) (par un physio) et tout habillé!

1) Commencez par apprendre à faire travailler les bons muscles. Pour cela, deux tests sont à pratiquer:

– Le premier consiste à stopper le jet d’urine en cours de route. Attention, il ne faut pas le faire à chaque fois que vous urinez. Il s’agit seulement de vous donner une idée des muscles en jeu.

– Le deuxième test consiste à faire bouger votre pénis (pour les hommes 🙂 ) quand vous êtes en érection. Pour les femmes, de contracter le vagin sur le pénis de l’homme ou sur votre doigt.

On parle souvent de serrer les fesses, mais, attention, il ne s’agit pas du tout des muscles fessiers. Il faut arriver à «isoler» le périnée et à garder les autres muscles détendus (pas si facile).

Une fois que vous savez réaliser ces deux gestes, vous pouvez commencer la musculation.

2) Contractez ces muscles le plus fort possible en comptant jusqu’à 10. Vous sentez que la contraction augmente progressivement en intensité et quand elle est à son maximum, vous devez tenir au moins 5 secondes.

3) Puis relaxez vos muscles et faites une pause en comptant aussi jusqu’à 10.

Vos muscles abdominaux, fessiers, et ceux de vos cuisses doivent rester détendus.

4) Faites des séries de 10 à 15 contractions et recommencez la série plusieurs fois, jusqu’à avoir réalisé au moins 60 contractions au total dans une journée.

Pratiquez tous les jours! Il faut trois semaines minimum pour sentir une différence sur l’érection, qui devient plus ferme et plus rapide à survenir et à mieux contrôler son éjaculation.

Pour les dames, vous retrouverez une meilleure sensibilité vaginale, essentielle pour atteindre l’orgasme.

Chez une femme qui vient d’accoucher, le problème peut être important, car l’accouchement a étiré les fibres musculaires et la rééducation chez un physiothérapeute est nécessaire pour retrouver rapidement leur tonicité.

Il est cependant dommage que l’on n’explique souvent aux femmes concernées qu’un seul aspect de cette musculation: son intérêt pour prévenir les incontinences urinaires. L’effet sur la sexualité est rarement abordé, et pourrait être également conseillé aux jeunes femmes!

 

Le petit plus: quand vous faites l’amour, vous pourrez pratiquer la caresse intérieure: pour Monsieur, il s’agit de faire bouger votre pénis dans le vagin, pour Madame de contracter le vagin sur le pénis de Monsieur.

ami balls je jouePour les femmes, l’utilisation de boules de geisha peut faciliter l’exercice, car votre périnée est sollicité, par la force des choses.

Le poids des boules de geisha oblige le périnée à les maintenir en se contractant.

Les conseils de Marina :

Une boule de geisha s’insère comme un tampon, dans le vagin. L’intérêt est de remuscler, ou de conserver, un périnée musclé. Ce groupe de muscles permet à la femme de maintenir les urines, ses parois vaginales et son anus. Mais aussi, de masser les parois vaginales, ce qui favorise la lubrification, et pour certaines femmes, le plaisir est intense.

Commencez par une boule légère (des sets évolutifs sont prévus pour ça), de préférence avec une cordelette (pour faciliter le retrait). Commencez à la maison, pour ne pas avoir de surprise… Certaines femmes, en plaçant pour la première fois leurs boules de geisha, n’arrivent pas du tout à les tenir, il faut alors s’allonger ou s’asseoir et contracter son périnée sur la boule, comme un exercice de fitness.

Faites 5 séries de 10 contractions sur vos boules, maintenez chacune de vos contractions 10 secondes.

Mais attention les crampes! Il ne faut pas trop prolonger l’effort, mais y aller progressivement. Vous pourrez continuer ces séries de contractions durant toute votre progression

Une fois que votre périnée sera assez solide pour maintenir une boule lors de vos déplacements (comptez environ 1 semaine en la portant au moins 1 heure par jour), passez à une boule plus lourde, puis à 2 boules, arrivée à ce stade votre périnée est bien musclé!

Certaines femmes arrivent à porter leur boules durant de longues périodes dans la journée, sachez que d’autres, à l’inverse, peuvent être gênées au bout d’un moment par la présence d’un corps étranger contre leur muqueuse. A la moindre gêne, il faut évidemment les retirer et remettre les exercices au lendemain.

Une fois votre périnée musclé, ne soyez par surprise si vous ressentez du plaisir quand vous porterez vos boules, votre périnée, votre méat urinaire, votre anus… sont toutes des zones érogènes…

Marina de BonbonRose