Essai de définition moderne de la virilité

Ma copine me dit toujours d’arrêter d’avoir des attitudes de machos. Ce à quoi je rétorque : « c’est pas du machisme, mais de la virilité ! Je pensais que l’image de l’homme viril te plaisait..». Encore une incompréhension entre hommes et femmes, que je me dois de lever !

homme virilLa virilité réservée à une élite ?!

Si je m’appuie sur un dictionnaire, je trouve une définition du genre : « Ensemble des caractéristiques physiques masculines, chez l’homme adulte. Qui montre des caractéristiques traditionnellement attribuées au sexe masculin.» Nous ne sommes pas beaucoup plus avancés, mais nous savons désormais qu’il existe des caractéristiques physiques et sexuelles. La virilité pourrait donc être un cliché : musclé, grand, poilu et bien membré. La virilité serait alors réservée à une « élite ».. Plus je réfléchis et plus je me dis que cette image de l’homme viril

est rétrograde.

 

Le mâle en meute

Pour être au plus proche de notre sujet, il convient d’ajouter une dimension sociale, car la virilité se définit également par le regard de l’Autre : comme par exemple avoir une grosse voiture, regarder le sport avec les potes pour boire de la bière et roter. Les mâles auraient besoin de se reconnaître entre eux et d’avoir un espace dans lequel la testostérone est valorisée et ainsi d’échapper peut-être à des intentions castratrices…

Le grand défi de la virilité

… car la plus grande difficulté à définir la virilité réside dans son rapport à la gente féminine. En effet, la montée du féminisme, qui a accompagné la révolution sexuelle, dans les années 70′, a fortement ébranlé la virilité de l’homme, si bien qu’aujourd’hui je rédige cet article en quête d’identité masculine socialement acceptée. La question est importante au regard de notre rapport aux femmes, qui veulent de la virilité et non pas du machisme. Par conséquent, la virilité ne doit plus se confronter à la féminité, comme du temps de nos grands-mères, mais doit plutôt en être complémentaire.

Messieurs, cessez les remarques du genre « Arrête de discuter et va faire à manger ! », mais employez plutôt « oui tu as tout à fait raison ! J’ai faim.. pas toi ? » Montrez-vous rassurant en évitant les mots qui fâchent. Dites « J’adore tes courbes ! » au lieu de « mais si j’te dis que tu n’as pas un gros cul… ! ». C’est quand même mieux. Pour être viril aujourd’hui il faut donc s’assumer entièrement en tant qu’homme, en faisant à la fois preuve d’une attitude masculine mesurée, raisonnées et mature.

Mesdames, dites-moi si je me trompe !

cristian

Christian de BonbonRose