Femina 15.07.2013, 16:30 – Lausanne. Les soirées Fuckerware ont la cote

Voilà une nouvelle tendance qui prend de l’ampleur: les soirées Fuckerware entre copines. Au lieu de commander de jolies boîtes où conserver ses plats, on opte pour une nuisette transparente, un lubrifiant saveur fraise ou un anneau vibrateur. Femina.ch s’est immiscé dans l’une de ces réceptions pas comme les autres.

Mais qu’est-ce qu’une soirée Fuckerware? Et bien, c’est comme les réunions Tupperware, mais là, on troque les boîtes en plastique contre de la lingerie sexy et des joujoux coquins. Pour ce faire, invitez vos plus chouettes (et décoincées) copines, préparez suffisamment d’amuse-bouches et de tapas pour l’apéro-dinatoire, et faites venir chez vous une hôtesse qui fera sa présentation de catalogue, objets à l’appui.

Car oui, aujourd’hui, finie la pornographie et l’image négative des sex-shops. Merci à Carrie Bradshaw et ses copines pour nous avoir montré la voie, merci à El James de nous avoir livré des romans Mummy Porn. Les vibro-masseurs sont maintenant glamours et fashion. Prendre plaisir, on le sait, est important et nécessaire dans nos vies. Alors plus de tabou, on se dit tout!

Le sujet principal de la soirée; le sexe, évidement. On en parle histoire de se mettre l’eau à la bouche pour la soirée qui va débuter. Puis enfin l’hôtesse commence sa présentation par la lingerie sexy. On touche le tissu et les froufrous, on essaie. On s’éclate! Vient l’étape des huiles de massages, lubrifiants comestibles, bougies aux senteurs aphrodisiaques et autres accessoires plutôt sensuels. Puis, le principal, les joujoux coquins! Godes, vibromasseurs, boule de geisha,… On touche, on évalue, on teste la vitesse de chaque vibro proposé, histoire de bien rigoler. Impossible de ne rien commander.

Résultat: une chouette soirée entre copines à bien s’amuser, et un achat d’habits et objets coquins pour passer de chaudes nuits à la maison. À tester!

Qui propose ces soirées ?
Bonbonrose.ch

Femina 15 juillet 2013