La panne sexuelle

La panne sexuelle est décidément un sujet tabou…et forcément, il n’est pas facile de parler de ses déficiences sexuelles, alors que de nos jours la demande de performances nous est demandée depuis le berceau !

Une enquête réalisée auprès de 1 000 hommes de 25 à 40 ans, témoigne d’une ampleur inattendue du phénomène des pannes sexuelles dans cette tranche d’âge puisque deux hommes sur cinq seraient concernés. 39% des hommes de 25 à 40 ans ont déjà eu une panne sexuelle. Pourquoi ?

Panne sexuelle

La faute au stress ! Mal du siècle, pour nos mâles! Mais nous aussi, Mesdames, nous sommes concernées.

Quand nous parlons de trouble de l’érection pour les hommes, c’est le manque de lubrification vaginale et d’excitation sexuelle qui se révèlent chez nous. Il est très difficile de se documenter sur le sujet, mais il n’est pas rare, de le vivre soi-même, ou de se fier aux témoignages de ses amies, pour se rendre compte que le problème doit, lui aussi, être conséquent.

L’angoisse de la performance sexuelle apparaît nettement dans les résultats de l’enquête Sensuelle (by Monasens des laboratoires Théramex). Les hommes ont souvent une appréhension à l’idée de ne pas avoir une excitation correcte au moment du rapport sexuel, car pour eux, cela signifie pas d’érection.

Côté femme, on croit souvent qu’elles ne peuvent ressentir ce type d’ inquiétude, car l’excitation féminine qui se manifeste par une lubrification vaginale est nettement moins visible de l’extérieur.

L’enquête Sensuelle montre le contraire !

51,93 % des femmes ont une appréhension à l’idée de ne pas être excitée lors de l’activité sexuelle! Cette appréhension est grande, voire très grande pour 13,74 % d’entre elles.

La solution rapide est l’utilisation de lubrifiants , mais si le problème devait se prolonger, il est important d’en parler avec votre partenaire, voir même avec un thérapeute. La prescription de viagra, dans certain cas, peut être envisagée, car il augmente la lubrification vaginale.

Des solutions pour les Messieurs ?

Les techniques sont beaucoup plus variées : allant des plus chères au moins chères, des plus contraignantes aux plus simples, je ferai l’impasse sur les traitements chirurgicaux ou médicamenteux (Viagra, Cialis…), pour me consacrer aux petits trucs qu’on peut faire soi-même, pour les petites pannes masculines occasionnelles (non liées à un problème médical) :

– La gym sexuelle (ou musculation du périnée)
Elle consiste à faire travailler des muscles de la région sexuelle en augmentant considérablement la circulation locale artérielle dans cette zone. Et lorsqu’une érection survient, le pénis a plus de sang à sa disposition pour augmenter de volume !

– Le vacuum
Méthode simple et économique de provoquer une érection de manière mécanique. Le principe est celui de la ventouse. Un tube posé autours du pénis fait office de ventouse car on utilise une pompe (manuelle ou électrique) pour provoquer un vide partiel. Ce faisant, le sang est attiré dans le pénis et cela provoque une érection.

– La méthode Masters et Johnson
La réponse apportée pour ne plus vous mettre en situation d’échec face à la panne sexuelle. Si vous n’êtes plus confronté à l’obligation de pénétrer votre partenaire, vous n’aurez plus d’angoisses, donc plus de troubles de l’érection (malin!).

Ils préconisent des massages de couple, afin de garder un contact intime, amoureux, mais sans enjeux, donc sans angoisse.

Les caresses sexuelles sont même interdites. Au fil des séances de massages, les caresses plus proches du sexe sont autorisées. Cela peut même aller jusqu’à des caresses qui peuvent apporter un orgasme. Cela permet à un homme de reprendre confiance à son érection.

L’anneau pénien (cockring)

anneau pénien

Il serre la base du pénis, et va donc écraser les veines de surface qui ramènent le sang du pénis vers le corps. Cet effet n’existe pas sur les artères qui elles sont plus centrales et continuent à laisser le sang affluer. Au final, autant de sang qui arrive et moins de sang qui repart. Le sang est donc pris en otage pour faire gonfler le pénis.

Pour plus d’informations vous pouvez consulter le site du Dr Catherine Solano Pannes-sexuelles.com, trés complet sur ce sujet.

Marina

Les commentaires sont fermés.