Découvrez les 7 orgasmes féminins!

L’orgasme, le graal que chaque femme cherche à atteindre dans le courant de sa vie. Et on peut le comprendre…. Vous connaissez beaucoup de choses qui donnent autant de plaisir, sont gratuites et ne font pas grossir ? Et ben non, et donc, aucune raison de se priver !

clin d'oeil

L’orgasme, comment le reconnaître ?

Tout d’abord,  il faut savoir que si vous n’êtes pas sûre d’avoir atteint l’orgasme, ce n’était probablement pas ça. Le jour où vous l’atteindrez, vous le saurez.  Bien sûr, vous pouvez éprouver une forte sensation de plaisir lors de la pénétration ou de la masturbation, sans pour autant atteindre l’orgasme. D’ailleurs, et c’est une triste nouvelle, il parait même que certaines femmes ne peuvent parvenir à l’orgasme.

Chaque femme réagit différent pendant l’orgasme et chaque orgasme est différent. Ils peuvent durer longtemps, ou peu de temps ; certains sont intenses et d’autres plutôt bof. Dans certains cas, l’orgasme peut même entraîner un évanouissement tant le plaisir est intense. Il y a plusieurs signes qu’une femme est en train de jouir, mais chaque femme a une réaction différente. Il ne faut pas s’attendre à trouver tous ces signes en une seule femme. Généralement, le vagin se resserre dans son premier tiers, c’est-à-dire la partie la plus proche de son ouverture. L’utérus peut aussi se mettre en mouvement, il monte et descend, tout en se contractant.  Parfois, les tétons durcissent ou gonflent ; l’ensemble de la poitrine peut aussi grossir. Chez certaines femmes,  tout le corps se raidit. Evidemment, il y a très souvent des cris ou des bruits en tout genre. Dans certains cas, la femme peut éjaculer, d’où le fantasme de la femme fontaine.

orgasme

1. L’orgasme clitoridien

Avant, les femmes étaient considérées comment vaginales ou clitoridiennes. Aujourd’hui, on sait que les femmes sont les deux, car le vagin et le clitoris sont extrêmement liés. L’orgasme clitoridien intervient suite à une stimulation directe ou indirecte du clitoris. Chaque femme a sa technique préférée. Chez certaines, il suffit de serrer ou desserrer les cuisses, d’autres utilisent un doigt, une main ou un sextoy. Le vibromasseur est parfait pour la masturbation clitoridienne car il permet d’atteindre le 7e ciel rapidement, et même d’enchaîner plusieurs orgasmes.

Echo by Svakom

Stimulateur clitoridien

2. L’orgasme par stimulation du méat urinaire

Et oui, je suis aussi surprise que vous de l’apprendre, mais une femme peut avoir un orgasme en stimulant son méat urinaire. Celui-ci contient de nombreux capteurs sensitifs, et se trouve au cœur de nombreux tissus érectiles.  Il faut y aller doucement, car c’est une zone très sensible.  Utilisez de préférence un doigt ou un petit vibromasseur. Il faut éviter tout autre objet, qui risque de transmettre des bactéries à l’intérieur de votre urètre.

Discrétion mini-Vibe

Mini vibromasseur

3. L’orgasme vaginal

Tout d’abord, l’orgasme vaginal peut survenir lors de la masturbation. Une femme peut avoir un orgasme vaginal en contractant simplement les muscles de son vagin, tout en restant très discrète. Certaines femmes le font même pour tuer le temps, dans les salles d’attente ou lors d’une journée de travail un peu lassante.  Cette pratique demande un peu d’entraînement et surtout,  un vagin et un plancher pelvien musclés et toniques. Pour cela, utilisez des boules de Geisha, qui sauront muscler votre périnée.  L’orgasme vaginal peut aussi survenir suite à la stimulation du clitoris ou lors de la pénétration – avec le sexe de l’homme ou un sextoy.  Ce type d’orgasme est réputé pour être plus difficile à atteindre avec son partenaire. En effet, il nécessite beaucoup de préliminaires et un fort degré d’excitation.

boule de geisha

Boule de Geisha Fun Factory

4. Le point G

Le point G est à la base de l’éjaculation féminine. Il se trouve sur la face antérieure du vagin (côté ventre), non loin de l’urètre. Il est facilement accessible et stimulable avec un seul doigt. Lors de la stimulation sexuelle, le point G gonfle et est donc facilement reconnaissable. Sa surface est légèrement rugueuse et a en moyenne la taille d’une pièce de 2 euros.  Avis aux hommes, évitez de stimuler le point G directement, sans aucune excitation préalable. Cela pourrait même être douloureux. Pour une stimulation parfaite, il faut faire un geste assez dynamique, une pression soutenue avec un léger déplacement du doigt, comme pour dire « Viens ici » avec notre doigt. De nombreux chercheurs doutent de l’existence du point G. Ce qui est sûr, c’est que le point G est différent chez chaque femme. Il n’est pas situé au même endroit, n’a pas la même taille… Il s’agit parfois d’une zone, et parfois d’un point précis. A vous de situer le vôtre !

Vibromasseur Point G

Vibromasseur Point G

Et qu’en est-t-il de l’éjaculation féminine ? C’est un liquide translucide émis au moment de l’orgasme. Contrairement à de nombreuses croyances, ce n’est pas de l’urine. Ce liquide provient de la prostate féminine, et notamment des glandes de Skene. Il peut s’agir d’un fort jaillissement ou simplement de quelques gouttes, qui sortent par l’urètre. Pour éjaculer, les femmes doivent avoir une prostate. Malheureusement, 10% des femmes n’en ont pas, et ne pourront donc jamais vivre cette expérience. Niveau composition, la sécrétion féminine est très proche du sperme, sans les spermatozoïdes évidemment. Il est important de savoir qu’éjaculation ne veut pas nécessairement dire orgasme.

orgasme

5. L’orgasme profond

Il s’agit de l’orgasme ressenti lors d’une pénétration très profonde. Le sexe de l’homme stimule le col de l’utérus, ainsi que les deep spot avant et arrière (les points le plus au fond du vagin). C’est un orgasme profond et viscéral, qui fait vibrer tout le bas ventre. Votre partenaire aura besoin de beaucoup de vigueur pour vous faire ressentir un orgasme profond. Il faut une position qui permette une pénétration profonde, telle la levrette ou l’Andromaque, et assez de physique pour cogner fortement au fond du vagin.

Andromaque

Position de l’Andromaque

6. L’orgasme anal

La pénétration anale est encore peu pratiquée et reste un sujet tabou au jour d’aujourd’hui. Seulement 12 % des femmes de 25 à 49 ans la pratique occasionnellement. Cette pratique est un peu plus répandue chez les femmes de +60 ans, 26% d’entre elles l’ont déjà pratiqué. L’anus est une zone riche en terminaisons nerveuses,  très proche du vagin. L’orgasme anal survient donc car les ondes de plaisir sont transmises vers le vagin et le clitoris. D’ailleurs, il est très souvent nécessaire d’ajouter une stimulation clitoridienne pour atteindre cet orgasme. La pénétration anale demande de la préparation. Faites les choses en douceur, pour éviter toute douleur ! Et n’hésitez surtout pas à refuser !  Si les choses sont bien faites, vous ne devriez pas ressentir de douleur.

Osez la sodomie

7. Les seins

C’est un orgasme très rare, mais que certaines femmes ont eu le privilège de ressentir. Isabelle, 31 ans, avoue avoir été surprise la première fois. Elle a découvert cet orgasme car son homme a stimulé son téton droit lors de la pénétration vaginale. Ce qui est encore plus surprenant, c’est qu’elle a éjaculé par les seins, une substance étrange selon elle. Les pointes des seins sont très riches en terminaisons nerveuses. Elles peuvent être stimulées par caresses, succion ou effet de surprise, comme pour Isabelle.

Vibro seins

Simulateur pour les seins

Après vous avoir fait envie de découvrir ces nouvelles sensations, il ne reste plus qu’à savoir comment s’y prendre pour atteindre ces multiples orgasmes. La semaine prochaine, je vous présenterai la pratique; les trucs et astuces à connaître pour devenir une femme multiorgasmique!

Julianne de BonbonRoseJulianne

Source:

osez multiorgasmique

 

« Osez… devenir une femme multiorgasmique ».

Les commentaires sont fermés.