La femme multiorgasmique en couple : quelles sont les meilleures positions ?

Maintenant que vous vous êtes tous les deux entraîné de votre côté, joignez vos efforts pour connaître de multiples orgasmes durant vos ébats. Revenons à la base : l’utilisation de votre périnée ! La femme pourra contracter son périnée pour arriver à l’orgasme plus facilement, mais aussi pour serrer le pénis de l’homme. De son côté, l’homme avec un périnée musclé aura une érection très dure et de longue durée. Désormais, vous devriez contracter votre périnée durant vos rapports sexuels pour un maximum de plaisir. Au début, cela ne viendra pas naturellement, mais à force, ce sera un automatisme.

couple

L’orgasme clitoridien

Cet orgasme est très facile à atteindre pendant vos ébats, car il suffit que vous vous caressiez, ou que votre homme vous caresse. Toutefois, il existe certaines positions qui permettent le frottement de votre clitoris contre votre homme, comme l’Andromaque. Dans cette position, la femme peut décider de l’inclination de son corps et donc de la manière dont son clitoris frottera contre le corps de son chéri.

L'Andromaque

L’Andromaque

La deuxième position idéale est l’alignement parfait. La femme s’allonge sur l’homme, face à lui. Elle pourra ainsi frotter son clitoris contre son pubis, en choisissant le rythme et la pression désirée. La femme peut contracter et décontracter son vagin pour obtenir un orgasme plus fort. Cette position est aussi parfaite pour une stimulation du point G.

alignement parfait

L’alignement parfait

L’orgasme vaginal

Comme les filles sont gourmandes, n’hésitez pas à commencer par un orgasme clitoridien pour vous mettre dans l’ambiance et pour faciliter l’orgasme vaginal. L’orgasme vaginal survient uniquement avec un périnée musclé : la femme doit contracter et décontracter son vagin pendant l’acte. S’il est suffisamment musclé, une femme peut atteindre un orgasme vaginal dans n’importe quelle position.

La position du missionnaire n’est pas la plus connue pour rien : elle est sujette à un orgasme vaginal. La femme devra contracter son vagin lors de la pénétration et décontracter son vagin quand le pénis se retire. Le missionnaire permet aussi le frottement du clitoris contre le pubis de l’homme. Pour encore plus de plaisir, essayer le missionnaire avec les jambes en l’air, appuyer contre les épaules de votre homme.

Le missionnaire amélioré

Le missionnaire amélioré

L’orgasme du point G

Une position très favorable à l’orgasme du point G : l’Andromaque, avec la femme penchée vers l’arrière. Ainsi, le pénis viendra taper contre votre point G.  La position de l’équerre est aussi parfaite pour un orgasme du point G. La femme de met dans la position du missionnaire, avec de gros coussins sous son bassin. L’homme se tient à genoux, cuisses à angle droit. La pénétration doit se faire de sorte que le gland arrive pile sur le point G.

L'équerre

L’équerre

Faire l’amour debout vous promet aussi beaucoup de plaisir. Pour une stimulation du point G, la femme ne doit pas se pencher en avant… Cela viendra plus tard, pour les orgasmes des deep spots et du col de l’utérus ! Vous devez rester coller à votre homme et diriger son gland contre votre point G.

L'amour debout

L’amour debout

Pour les trois positions mentionnées ci-dessus, pas besoin de pénétration profonde, simplement de viser juste.

La stimulation des deep spots et du col de l’utérus

Quelle chance ! Ces points ne sont pas hypersensibles après l’orgasme, ce qui veut dire que vous pouvez en avoir plusieurs à la suite. Des positions classiques, telles le missionnaire ou l’amazone, avec une profonde pénétration vous amèneront à l’orgasme du deep spot avant. L’amazone inversée est parfaite pour une stimulation du deep spot arrière. Pour le col de l’utérus, privilégiez 3 positions : une levrette profonde, debout ou à genoux, une amazone profonde, ou un missionnaire avec pénétration profonde (lorsque la femme lève ses jambes).

L'Amazone inversée

L’amazone inversée

La levrette profonde

La levrette profonde

L’orgasme anal

Avant toute chose, un rapport anal doit se préparer. Douceur et lubrification sont de rigueur. La première pénétration doit se faire tout doucement, afin d’éviter la moindre douleur chez la femme. Après quelques minutes, les mouvements peuvent s’accélérer. La sodomie peut se faire en levrette, mais aussi de côté ou debout.

La levrette

La levrette

cuillère

L’amour de côté, en cuillère

Et voilà, vous avez désormais toutes les cartes en main pour devenir une femme multiorgasmique. Voici les quelques bénéfices, parmi tant d’autres, que vous découvrirez :

  • L’orgasme vous offrira de bonnes nuits de sommeil.
  • Selon certaines études, l’orgasme est bon pour la santé. Il boosterait les défenses immunitaires.
  • Rien de mieux pour cimenter un couple.
  • Un maximum de calories brûlées pour beaucoup de plaisir.

Alors, oubliez le régime pré-estivale, et passez au régime de la femme multiorgasmique !

 

Julianne de BonbonRoseJulianne

 

Sources:

http://www.elle.fr/Love-Sexe/Sexualite

« Osez… devenir une femme multiorgasmique ».

osez multiorgasmique