Sexe et grossesse : que faut-il savoir ?

La grossesse est une période à la fois merveilleuse et difficile pour les couples. D’un côté, la libido de la femme est décuplée par les hormones. De l’autre, la grossesse entraîne un chamboulement dans la sexualité du couple. Même si les rapports se font moins réguliers, il faut garder un lien solide avec son partenaire et éviter toute frustration. Voici quelques faits pour vous rassurer et vous conseiller lors de cette étape unique dans la vie d’une femme.

Premier trimestre

  • Contrairement à de nombreuses croyances, le sexe ne provoque pas de fausses couches. Si votre corps à décider de rejeter l’embryon, cela se fera que vous soyez active sexuellement ou non.
  • Lors des premiers mois, il se peut que vous perdiez du sang lors de vos rapports sexuels. Cela ne signifie pas que vous faites une fausse couche, mais simplement que votre utérus est plus sensible. Toutefois, n’hésitez pas à contacter votre gynécologue si la situation perdure.
  • Les premiers mois de grossesse ne sont généralement pas faciles à vivre : nausées, fatigue et irritabilité sont au rendez-vous, et ne seront pas les alliés de votre libido. Cependant, même si vous n’êtes pas capables de performances extraordinaires, il est conseillé de garder un contact érotique avec votre homme. Un bain en amoureux, une séance des massages, ou de simples caresses peuvent suffire. Ce qu’il faut retenir : moins on fait l’amour, moins on en a envie. Si vous refuser les rapports dès les premiers mois, cela ne présage rien de bon pour la suite.
  • Le point positif, c’est que vous n’aurez plus besoin de contraception durant votre grossesse. Une liberté retrouvée !

Deuxième trimestre

  • Les tracas du premier trimestre sont désormais terminés, votre petit ventre vous va à merveille et vous avez une belle poitrine très sensible aux caresses… Profitez de ce moment! Vous avez encore assez d’endurance pour essayer de multiples positions.
  • D’ailleurs, vos hormones en ébullition risquent bien de provoquer des rêves érotiques. Certaines femmes témoignent même de jouir dans leurs rêves.
  • Après un rapport sexuel, il est très fréquent que votre ventre devienne dur et forme une boule. Pas d’inquiétude, c’est normal. Il s’agit de votre utérus qui se contracte, en particulier si vous avez eu un orgasme. C’est une réaction normale, même en dehors de la grossesse. Elle ne se remarquait tout simplement pas avant, comme votre utérus est petit en temps normal.
  • Lors de la grossesse, toute la zone périnéale se détend, et donc les muscles deviennent très élastiques. L’anus bénéficie aussi de cette relaxation, ce qui en fait un moment propice pour découvrir la sodomie. De plus, lorsque la pénétration vaginale peut être interdite, le rapport anal peut être une bonne alternative.

 

Troisième trimestre

  • Jusqu’à quand faire l’amour? Sauf contre-indications, vous pourrez le faire jusqu’au jour de l’accouchement. Maintenant votre ventre bien rond, il est plus difficile de trouver des positions confortables. En tant que future mère, la femme aura besoin de douceur et respect. Parfois, la pénétration n’a plus lieu, et l’on parle alors de sexualité de préliminaires.
  • Les positions favorables : les petites cuillères, la levrette, la femme au-dessus, face-à-face, la cavalière inversée, l’équerre et la chaise. Evidemment, toutes ces positions deviennent difficiles et fatigantes avec le poids du bébé. A proscrire : sur le ventre, sur le dos et contre une table.
  • L’expulsion du bébé risque d’endommage votre périnée. Vous pouvez le préparer en le massant quotidiennement durant les 6 dernières semaines. Vous pouvez même demande à votre homme de participer au massage.
  • Lorsque vous êtes à terme, faire l’amour peut déclencher votre accouchement. Pourquoi ? Le sperme contient de la prostaglandine qui aide à la maturation du col de l’utérus. De plus, l’hormone de l’orgasme est la même que celle de l’accouchement.

Après l’accouchement

  • Il n’y a pas vraiment de délai à respecter après l’accouchement. Les gynécologues conseillent d’attendre la fin des saignements, soit 2 à 3 semaines après l’accouchement. La majorité des couples s’y remettent 2 mois après la naissance. Si vous avez subi une césarienne, le délai sera plus long. Dans tous les cas, il faudra commencer en douceur.
  • Après l’accouchement, il est conseillé de suivre des séances de rééducation périnéale. Il en va de votre confort urinaire et sexuel. La technique la plus simple est de porter des boules de geisha le plus souvent possible.
  • Un problème fréquent survient après l’accouchement : le bébé vous demande beaucoup d’attention, à vous et votre homme. Vous souffrirez sans doute de grosses fatigues, ou serez interrompus après quelques minutes de rapports. C’est une étape difficile à passer, mais qui requiert la solidité du couple.

Le problème de l’homme

  • Il arrive que ce soit l’homme qui refuse les rapports sexuels. Il peut être paralysé par cet enfant dans le ventre de leur femme. Pour certains, il devient parfois difficile de séparer la mère et de l’amante. D’autres redoutent que le bébé ressente leurs coups de rein.
  • L’homme doit-il assister à l’accouchement ou non ? Il aura sûrement entendu des récits traumatisants de ses amis, ou il aura peur que le vagin de sa femme soit désexualisé à jamais. Ce qu’il faut savoir, c’est qu’il ne sera pas forcé de regarder ce qu’il se passe entre vos jambes. L’important est que la femme ait une présence à ses côtés.

Qu’en est-il des sextoys ? Il n’existe aucune contre-indication, mais nous vous conseillons d’en parler avec votre gynécologue avant toute utilisation. Dans tous les cas, il nous paraît plus prudent d’utiliser des vibromasseurs clitoridiens, et non vaginaux.

 

Julianne de BonbonRoseJulianne

Source: