Messieurs, à vous les joies du cunnilingus!

Le cunnilingus est une pratique bien connue, c’est la version femme de la fellation. Toutefois, on entend beaucoup de femmes déçues du cunnilingus, et beaucoup de questions techniques de la part des hommes. Avant de lire nos conseils, il faut savoir que la communication est à la base de la sexualité. Si vous n’êtes pas satisfaites des cunnilingus que vous recevez par votre homme, il faut le lui dire. Bien trop souvent, les femmes supportent des caresses désagréables pour ne pas froisser leur partenaire. Pour dire les choses clairement mais gentiment, commencez vos phrases par « je » et non « tu », et formulez des phrases positives. Exemple : « Je préfère les caresses ici… » ou « Je suis trop sensible pour un contact avec les dents », et non des phrases telles que « Tu n’as rien compris » ou « Tu es toujours à côté ».

Comme pour tout aspect de la sexualité, l’orgasme n’est pas obligatoire lors d’un cunnilingus. Il peut très bien s’agir d’un préliminaire avant un rapport vaginal. De plus, comme pour les fellations, le cunnilingus demande de l’endurance et risque de provoquer crampes et fatigue. Si l’homme se sent faiblir, ses doigts peuvent prendre le relais, mais il devrait toujours garder  sa bouche en contact avec votre pubis. Il ne faudrait pas rompre la magie du moment !

1. L’hygiène

Le sexe de la femme a une odeur bien particulière chez chaque femme, elle est donc très difficile à décrire. Certaines femmes sont gênées de cette odeur, et refusent le cunnilingus. Si l’odeur est un réel obstacle pour vous, n’hésitez pas à vous doucher juste avant le passage à l’acte. Il serait dommage de gâcher ce moment car vous êtes mal à l’aise. Si la réticence vient de l’homme, il peut aussi demander gentiment à sa partenaire de se doucher, sans remettre en cause son hygiène corporelle.

2. La barbe

La peau de la femme est très sensible, particulièrement dans la zone du pubis. Que la zone soit entièrement épilée ou non, elle ne répond pas bien aux irritations. Messieurs, il vous faut donc vérifier la douceur de votre menton avant de vous atteler à la tâche. Frottez votre barbe contre l’intérieur de votre bras, et vous vous rendrez vite compte de la sensation que cela procure. Idéalement, vous serez fraîchement rasé, et de près.

3. Les dents

L’usage des dents doit se faire de manière très prudente et maitrisée. Certaines femmes ne supporteront pas le contact des dents, et d’autres apprécieront de légère morsures sur les zones les moins sensibles. Evitez toutefois de mordre directement le clitoris, si vous ne voulez pas que ses cris de plaisir se transforment en cris de douleur.

4. Le gland du clitoris

Le premier contact avec le gland du clitoris est important. Tout d’abord, le contact ne doit pas se faire à sec. Utiliser un peu de lubrifiant, de la salive, ou des sécrétions vaginales pour lubrifier la zone. Si le premier contact est trop précoce, ou trop brutal, vous verrez un mouvement de recul de la part de votre partenaire. Passez à des caresses sur ses cuisses, son ventre, son vagin, et revenez-y plus tard. Si votre partenaire est spécialement sensible du gland du clitoris, vous ne pourrez pas le stimuler directement, mais devrez le faire à travers le capuchon du clitoris.

5. La cadence

L’astuce pour le cunnilingus, comme pour toute stimulation clitoridienne, est toujours la même : une fois que vous avez trouvé ce qui marche pour faire trembler votre chérie, il faut s’y tenir jusqu’à l’orgasme. La constance et la régularité sont primordiales. De plus, si vous souhaitez la pénétrer avec vos doigts ou autres objets, faites-le doucement. Il ne faudrait pas noyer les sensations du clitoris avec d’autres caresses. Après son premier spasme, n’arrêtez surtout pas la stimulation. L’orgasme féminin dure plus longtemps que l’orgasme masculin. Continuez vos caresses avec la même pression et le même rythme, malgré les contorsions de votre chérie. Ne vous arrêtez qu’une fois qu’elle se sera immobilisée.

6. Utilisation d’objets

Vous pouvez intégrer l’utilisation d’objets lors d’un cunnilingus. Une lectrice de « Osez » conseille l’utilisation d’un film alimentaire à poser sur le pubis, car il décuple les sensations. Vous pouvez aussi utiliser un vibromasseur pour caresser le corps de votre partenaire. Toutefois, ne le mettez pas sur le clitoris ; c’est votre travail aujourd’hui !

 

 

Julianne de BonbonRose Julianne

Source:

cunnilingus