Ces femmes qui ne veulent pas d’enfant

Après avoir vu le succès de ce témoignage d’une femme qui ne veut pas d’enfant (publié sur le Facebook de BonbonRose), je me rends compte que c’est un sujet qui fait réagir les femmes. C’est pourquoi, j’ai décidé d’en faire un article pour faire comprendre à tous : les femmes qui ne veulent pas d’enfants ne sont pas anormales.  Les femmes sans enfant sont appelées « nullipares ». Un terme médical qui a tout de suite une connotation négative :  une « nulle » allant « nulle part » ! Et pourtant, on se rend vite compte que les femmes sans enfant savent très bien où elles vont.

Dès notre plus jeune âge, on nous demande combien d’enfants on souhaiterait avoir et on discute avec nos copines de nos idées de prénom. Et pourtant, certaines petites filles ne ressentent déjà pas cette envie d’être mère. Pour d’autres, la décision vient plus tard. Mais alors, combien de femmes choisissent de ne pas être mères ?

Les chiffres

  • En France : 10 % des femmes nées en 1940 n’ont pas d’enfants. 12 à 16 % des femmes nées en 1980 n’en auront pas.
  • Aux Etats-Unis : 48% des femmes entre 18 et 44 ans n’ont pas d’enfants.
  • En Allemagne, une femme sur cinq a choisi de ne pas être mère.
  • Au Royaume-Uni, le nombre de femmes sans enfant a augmenté de 100 % en vingt ans
  • Et en Suisse ? Voici les résultats de l’Office fédéral de la statistique.

stats suisse

Les raisons

Lorsqu’une femme décide de ne pas devenir mère, tout le monde pense savoir pourquoi : « Tu es trop jeune », « Tu n’as pas encore rencontré la bonne personne », « Tu as été traumatisée dans ton enfance ». Et le comble ? Ces remarques viennent majoritairement des femmes. Lorsque la décision ne change pas avec le temps, la société a tendance à considérer les femmes sans enfant comme des personnes égoïstes et immatures.

Mais quelle sont les vraies raisons ? Difficile à dire, car chaque femme est différente. Certaines femmes veulent privilégier leur carrière, d’autres ne s’imaginent simplement pas mère, et d’autres ne souhaitent pas donner naissance dans un monde qui va mal. Toutefois, la raison la plus souvent donnée est la liberté. En effet, la majorité des femmes sans enfant ne pensent pas avoir besoin d’enfants pour avoir une vie épanouissante et complète. Elles sont comblées par leur vie, partagée entre les amis, les voyages, les loisirs. Est-ce de l’égoïsme ?  Peut-être, mais il est autant égoïste de faire un enfant pour rentrer dans la norme et le regretter après coup. Selon une enquête menée en Belgique en 2012, 13 % des couples interrogés regrettent d’avoir fondé une famille et ne le referaient pas, s’ils en avaient l’occasion.

Une autre raison fréquemment citée est le sentiment d’être incapable d’élever un enfant. Une femme témoigne : « Il faut bien réfléchir parce qu’il est un peu facile de faire des enfants et de ne pas s’en occuper. Moi, je n’étais pas sûre d’être capable ». Manque de moyens financiers ou de ressources psychologiques, ces femmes écoutent leur cœur et assument le fait que la maternité n’est pas faite pour elles.

Une question agace souvent les femmes sans enfant : pourquoi les hommes ne sont pas confrontés à ces remarques négatives ? Car bien souvent, les raisons qui poussent les hommes à ne pas vouloir d’enfants sont les mêmes que celles des femmes.  Le témoignage de cette femme, qui a demandé à être stérilisée à 24 ans, est plus que significatif. Elle était sûre de sa décision, mais les médecins refusent de pratiquer cette intervention avant qu’une femme ait 30 ans. Et pourtant, de nombreux hommes ont obtenu une vasectomie à l’âge de 21 ans. Une preuve de sexisme évidente!

égalité des sexes

En conclusion, chaque femme est libre de son corps et de ses décisions. Au lieu de demander à votre amie, cousine, ou collègue : « Alors, c’est quand que tu t’y mets », demandez-lui plutôt quels sont ses projets pour l’avenir. Une vie réussie et épanouie n’a pas la même signification pour tout le monde. Certaines la trouveront dans la maternité, d’autres dans les voyages ou la carrière. Ce qui est sûr : c’est un sujet de plus en plus médiatique. Espérons que cela aide les femmes dans l’hésitation, et qu’elles s’autorisent à faire le choix qu’elles désirent.

Pour toutes nos lectrices sans enfants (volontairement ou non), j’ai trouvé ce site sympa.

 

Julianne de BonbonRose Julianne

 

Sources :

http://www.huffingtonpost.fr/bri-seeley/sterilisation-femme_b_5686953.html

http://www.marieclaire.fr/,les-femmes-sans-enfant-doivent-elles-encore-se-justifier,739698.asp

http://www.lexpress.fr/actualite/societe/non-elles-ne-veulent-pas-etre-meres-et-alors_1323206.html

http://www.veroniquecloutier.com/ces-femmes-sans-enfants-par-choix-08-2014

http://www.femmeactuelle.fr/bien-etre/bien-dans-ma-tete/femmes-sans-enfants-03773