Tout savoir sur l’orgasme féminin en solo ou en duo

L'orgasme féminin point G

Les femmes jouissent. Non, je ne vous apprends rien.
Mais à force d’entendre parler de point G, femmes vaginales et clitoridiennes, musculation du périnée
On se perd vite. Alors j’ai décidé de vous faire cet article sur l’orgasme féminin pour éclaircir un peu tout ça.

Existe-t-il plusieurs sortes d’orgasmes ? Utiliser un sextoy pour me masturber ? Des exercices pour atteindre l’orgasme ?

Commençons par le commencement. Le mot orgasme vient du grec Orga et signifie « bouillonner d’ardeur ». Il se définit comme la réponse physiologique qui a lieu au maximum de la phase d’excitation sexuelle et est souvent synonyme de jouissance extrême.

Mais après de vastes recherches, je me suis rendue compte qu’il était également synonyme de l’inconnu, notamment dans le monde scientifique.

William Masters (gynécologue) et Virginia Johnson (psychologue) ont été de vrais pionniers concernant la recherche scientifique axée sur le plaisir féminin. C’est dans les années 60, au cœur d’une Amérique puritaine, qu’ils ont mené des études sur plus de 10’000 rapports sexuels et ont découvert, entre autre, que les femmes n’ont pas un orgasme vaginal ou clitoridien mais qu’elles sont aptes à avoir plusieurs types d’orgasmes. Leur travail anatomique à également donné un souffle nouveau au féminisme, puisqu’ils ont découvert qu’une femme n’avait pas besoin d’un homme pour atteindre le plaisir; elle peut y accéder d’elle-même.

Mais alors… Vaginale, clitoridienne, Point G ?!

Les recherches sont aujourd’hui unanimes sur le fait que le Clitoris est un organe et qu’il est bien plus vaste que le gland, qui est en fait la partie visible de l’iceberg. Sans entrer dans les détails scientifiques, plusieurs recherches s’accordent à dire que le clitoris est à l’origine de tous les types d’orgasme, selon la zone qui est stimulée.

L’orgasme féminin résulte en fait d’une multitude de paramètres et ceux-ci peuvent changer non seulement d’une femme à l’autre, mais d’une période à l’autre de la vie de celle-ci.

Ainsi, PasseportSanté nous explique qu’il y a 5 facteurs qui peuvent influencer positivement ou négativement l’orgasme chez une femme :

  1. Environnemental : l’âge, les croyances, la relation au partenaire, milieu familial…
  2. Comportemental : fréquence des relations, désir de grossesse ou non, participation active à l’acte sexuel, masturbation…
  3. Cognitif : l’auto-excitation (représentation érotique du moment), l’introversion / extraversion, l’ouverture aux nouvelles expériences…
  4. Émotionnel : plaisir, amour, satisfaction conjugale, stress, tristesse…
  5. Biologique : musculation du périnée, maladies influant sur la vie sexuelle, anorgasmie, médicaments…

Et le sexe dans tout ça, me direz-vous ?!

Les préliminaires, la pénétration, le plaisir solitaire… L’acte au sens « animal » du terme…

C’est donc la que mes « compétences » entrent en jeu, et que je vais tenter de vous donner des conseils pour atteindre plus souvent, plus fort ou différemment l’orgasme !

Tout d’abord, mesdames messieurs, il me semble primordial d’insister sur le fait qu’il ne faut pas se mettre la pression. Tout cela doit rester un plaisir, les sensations évoluent et se découvrent au fur et à mesure des expériences et s’il arrive que l’orgasme ne soit pas au rendez-vous, il n’y a pas de quoi en faire un drame.
Cependant, il me semble important de briser les tabous sur la jouissance féminine et d’informer sur les différents moyens qui s’offrent au femmes pour les aider à s’épanouir sexuellement.

La masturbation féminine

Longtemps réservée aux hommes, du moins officiellement, la masturbation féminine est peu à peu reconnue et acceptée.

Pour mieux connaître votre corps et ce que vous aimez, vous déstresser après une longue journée, ou par simple envie d’un moment de plaisir, « y a pas d’mal à s’faire du bien ».

Le site OMGYes l’a bien compris, et propose des techniques en vidéo créées par des femmes et pour les femmes. L’abonnement est certes couteux, mais même Emma Watson à déclaré que ça en valait totalement la peine. Le but de cette plateforme est de « Lever le voile sur le plaisir sexuel des femmes », et même si cela peut paraître étrange pour plus d’une d’entre nous de regarder d’autres femmes pour apprendre à se toucher, le message véhiculé est très intéressant :
Il existe plusieurs techniques, plusieurs zones de plaisir, plusieurs positions.. Et cela dépend de chacune !

Ce site, très sérieux, est né suite à des recherches poussées et des constats sur les tabous persistants autour du plaisir féminin.

Et si vos mains ne vous suffisent pas ? Eh bien bonne nouvelle mesdames ! Les créateurs de sextoys ne cessent de faire preuve d’imagination et de développer des modèles alliant technologie et design pour vous permettre d’atteindre le nirvana.
Que vous soyez plutôt clitoridienne, vaginale, point G ou un mix de tout ça, que vous préfériez un jouet réaliste ou quelque chose de fantaisiste, que vous vouliez l’utiliser en solo uniquement ou pouvoir en profiter également avec votre partenaire… Vous trouverez ce qui vous convient le mieux !

Et si je peine à atteindre l’orgasme ?

De nombreuses causes peuvent entraîner des difficultés à jouir pour la femme, heureusement de nombreuses solutions sont envisageables.

Les préliminaires

Bien sûr, rien d’extraordinairement nouveau ! Les femmes apprécient que leur partenaire les motivent avec un massage, leur bouche, leurs doigts, …
Mais de deux choses l’une :

Un sextoy pour s’exciter à deux ?

J’en parlais déjà plus haut, de nombreux jouets ont été conçus pour l’utilisation en couple.

Et si certains hommes sont très ouverts, d’autres peuvent être réticents et peuvent voir ça comme un « substitut ». Ils peuvent penser que cela signifie qu’ils ne sont pas à la hauteur et que madame n’est pas satisfaite.

Messieurs, détrompez-vous !

Les sextoy qui s’utilisent en couple ont pour objectifs de varier les plaisirs et de l’augmenter chez l’homme autant que chez la femme. Rien ne remplace la chaleur de votre peau, votre regard et vos caresses ! C’est juste un moyen original de découvrir d’autres sensations et de mettre un peu de folie dans vos ébats. 🙂

Masturbation et préliminaires

Revenons-en à vous, mesdames. Masturbation et préliminaires ne sont pas incompatibles, bien au contraire !
Avez-vous déjà pris le temps de vous masser, de caresser vos bras, vos jambes, vos seins avant de passer au vif du sujet ?

Les préliminaires en solo sont une très bonne manière de découvrir vos zones érogènes insoupçonnées et de faire monter graduellement l’excitation pour un plaisir qui n’en sera que plus intense. Utilisez une huile de massage, un gel chauffant, de la poudre comestible et découvrez-vous, embrassez-vous, chouchoutez-vous !

Exercices Kegel et boules de Geisha, qu’est-ce-que c’est ?

Si vous éprouvez un manque de sensations vaginales, notamment après un accouchement, les boules de Geisha vous ferrons revivre ! Les exercices de Kegel visent non seulement à remuscler le périnée, ce qui augmentera les sensations lors de la pénétration, mais servent également à préparer l’accouchement et à soigner les problèmes de fuites urinaires.

Cependant, si aucun de ces cas ne vous concerne, n’abandonnez pas trop vite votre lecture. Pour les femmes de tout âge actives sexuellement, les boules de Geisha permettent de mieux connaître son corps et de mieux gérer son plaisir et celui de votre partenaire. Effectivement, plus le périnée est musclé, plus vous pourrez gérer la pression ce qui augmentera non seulement vos sensations mes également celle de votre homme ! En résumé, les boules de Geisha sont un réel viagra pour femme !

Trop compliqué ? Que nenni ! Les exercices sont simples et ne prennent pas trop de temps.
L’étape la plus importante est la localisation de vos muscles de Kegel, ensuite il suffit de sélectionner une taille et un poids adapté :

  • Plus le périnée est affaibli, plus la / les boule(s) seront larges et légères
  • Plus le périnée est musclé, plus la / les boule(s) seront petites et lourdes

Faits régulièrement, l’effet se fera vite sentir et vous ne vous en passerez plus !
Encore hésitante ? Notre testeuse BonbonRose s’y est mise et vous raconte.

En résumé, chacune son plaisir et du plaisir pour toutes !

Pour finir, que faut-il retenir de cet article ?

  • A bat les tabous. Le plaisir des femmes et autant important et légitime que celui des hommes, ne vous gênez plus d’en parler.
  • Pas de pression. L’orgasme n’est pas une obligation et il faut parfois du temps se découvrir et pour atteindre le nirvana.
  • Des problèmes avec des solutions. Ne soyez pas fatalistes, vous avez aussi le droit d’accéder au plaisir. Il suffit de trouver ce qui vous conviendra le mieux.

L'orgasme féminin, point G

 

 

Sources :
https://www.omgyes.com/
http://www.passeportsante.net/fr/psychologie/Fiche.aspx?doc=orgasme-feminin

Virginia Johnson et William Masters, sur les traces du plaisir féminin.