Une perle incrustée dans le pénis, pour le bonheur de ces dames.

la perle

Mais qu’est ce qui peut bien pousser les hommes à s’introduire toutes sortes de choses, toutes plus étranges les unes que les autres dans leurs parties génitales? Il y a une semaine, nous vous parlions du Scrotox. Aujourd’hui, nous vous proposons de vous faire découvrir une mode qui donne tout son sens à l’expression « bijoux de famille« . En effet, de plus en plus d’hommes à Cuba, en Thaïlande ou en Australie semblent succomber à la mode de « La Perle« , sensée faire monter n’importe quelle femme aux rideaux.

 

L’opération

Alors en quoi consiste « La Perle » ? Cette fameuse perle est en fait une petite bille en métal ou en plastique qui est placée en dessous de la peau du pénis grâce à une incision. Ce genre d’opération se fait le plus souvent à la maison avec un couteau de cuisine, un bâton coincé entre les dents en guise d’anesthésie. Le « patient » risque alors toutes sortes d’infections, de disfonctionnements érectiles ou tout simplement une amputation du pénis à cause d’une gangrène.

cut

 

Le But

Mais pourquoi risquer qu’une famille de vers à cadavre vienne élire domicile dans son pénis? Tout simplement pour la réputation qu’une perle érogène pourrait leur apporter puisque c’est bien connu, les femmes aiment les perles. En effet, cette installation permettrait d’atteindre le point G d’une femme avec son pénis, chose bien plus compliquée qu’avec ses doigts. Le fait est que selon les médecins, la perle devrait être placée à la base du pénis pour pouvoir envisager l’atteindre et que bon nombre de femmes aillant testé « la perle » n’ont rien senti de mémorable. La perle a donc un effet psychologique plus que physique, elle agit surtout sur la confiance en soi.

thumbs up

 

La légende

La légende sur cette pratique (qui était à la base celle des prisonniers japonais qui s’inséraient une perle pour chaque année passée derrière les barreaux), raconte que la perle donne un tel plaisir aux femmes que l’une d’elle est morte d’une crise cardiaque pendant le coït. De quoi en faire fuir plus d’une.

Si vous avez envie de tester les perles, sans pour autant risquer votre santé, ni celle de votre chéri, il y a toujours les strings en dentelle Bracli.

C’est tout simple; la rangée de perle à l’entre-jambe peut être insérée dans le vagin lors de la pénétration, une technique qui vous assure de ressentir du plaisir et cette fois il sera partagé à deux.

De quoi profiter des perles sans risquer une septicémie.

bracli

 

 

 

 

 

 

 

 

Le string Acapricho par Bracli

 

Sources: Vice, Image: Klari Moreno