Stérilet au cuivre : le témoignage d’une lectrice

Le stérilet au cuivre, une révélation

Un lectrice tenait à vous faire partager son témoignage sur le stérilet au cuivre. Arrêter la pilule et passer à une contraception non-hormonale a été une révélation, pour elle et pour son corps. Voici son message:

 » J’ai décidé d’arrêter la pilule après 5 ans de prise et cela a été la meilleure décision de ma vie de jeune femme. En effet, j’ai été complètement effarée des risques des méthodes hormonales à long terme sur la santé. J’ai donc opté pour un stérilet au cuivre que je porte depuis début 2014 et je le supporte parfaitement bien. Il faut savoir que la prise d’hormones dérègle notre organisme et notre cycle naturel! En effet, la prise d’hormones supprime carrément l’ovulation, et quand vous prenez la pilule et que vous avez la pause des 7 sept jours, il s’agit en fait de fausses règles puisqu’il n’y a pas eu d’ovulation.

Poser un stérilet n’est pas une partie de plaisir (quoique la douleur peut varier d’une femme à l’autre) étant donné que le col de l’utérus (muscle) est encore bien « resserré » si l’on n’a pas eu de grossesse. Je sais donc aujourd’hui ce qu’est une contraction… J’ai eu encore quelques douleurs durant 10 jours, puis elles se sont atténuées jusqu’à totalement disparaître!

Aujourd’hui, je me sens parfaitement en accord avec mon corps de femme et tout ce qu’il représente à travers son cycle …qui donne la vie! Je sens mes ovaires par exemple, j’ai de nouveaux ressentis. Et non, contrairement à ce que ma gynéco a bien voulu me faire croire, mes règles ne sont pas plus abondantes et plus douloureuses. Tout va pour le mieux! 🙂

La durée de vie de mon stérilet est de 4 – 5 ans et je pense qu’une fois enlevé, je choisirai la contraception au naturel, jusqu’à ce que j’aie des enfants. C’est-à-dire la méthode des températures avec la connaissance exacte des périodes d’ovulation, pour être encore plus en phase avec moi-même, et mon cycle de femme, que je crois profondément que l’homme devrait respecter chez toute femme. Cependant, la responsabilité de notre santé et d’engendrer le respect auprès de la gente masculine nous appartient.

Reprenez votre pouvoir de femme 🙂

Avec amour pour toutes les femmes <3 « 

Merci pour ce témoignage, qui j’espère pourra aider nos lectrices à y voir plus clair.

Illustration d'un stérilet au cuivre

Voilà l’illustration d’un stérilet au cuivre. Il mesure moins de 4cm de long.

Si vous aussi avez un témoignage, une histoire ou une anecdote à partager, n’hésitez pas à m’écrire à julianne@bonbonrose.ch.

Bon weekend!

Dangers de la pilule contraceptive

Tour d’horizon sur les dangers de la pilule contraceptive

Cette semaine, j’ai décidé d’écrire un article un peu plus sérieux, qui risque de m’attirer les foudres des défenseurs de la pilule. J’espère, à travers cet article, pouvoir éclairer et informer les femmes sur les dangers de la pilule contraceptive.

Hier, une amie m’a informée qu’elle était sous traitement pour une thrombose au mollet. Selon son médecin, cette thrombose est probablement dûe à sa pilule… et pourtant, elle a déjà eu une thrombose il y a 7 ans et personne ne lui a conseillé de changer de moyen de contraception.

Cette histoire n’est pas un cas isolé. Je connais 4 femmes dans mon entourage qui ont souffert d’une thrombose veineuse. De plus, une amie m’a raconté l’histoire d’une de ses connaissances, atteinte d’un AVC avant ses 30 ans, dont les conséquences sont très graves (perte de parole, paralysie partielle). A nouveau, la pilule est mise en cause.

Dangers de la pilule contraceptive - thrombose veineuse

La thrombose veineuse: un caillot dans les veines, qui risque de se déplacer et de provoquer une embolie pulmonaire.

LIRE LA SUITE